Entendu par la DGSI, Peter Cherif garde le silence

Une semaine après son arrestation à Djibouti (Djibouti), le jihadiste Peter Cherif est actuellement en garde à vue en France dimanche 23 décembre.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Peter Cherif a été placé en garde à vue dans les locaux de la direction générale de la Sécutité intérieure (DGSI) dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 décembre. En direct sur place à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, le journaliste Benjamin Delombre indique que "selon les précisions de son avocat, l'homme souhaiterait faire valoir son droit au silence". Un sérieux bémol pour les enquêteurs, car ils ont de nombreuses questions à poser à "celui qui est considéré comme l'un des vétérans du jihadisme français", précise le journaliste.

Peter Cherif n'est pas officiellement poursuivi dans le dossier "Charlie Hebdo"

Peter Cherif s'est lié à Al-Qaïda dès les années 2000 pour organiser des filières d'envoi de combattants vers la zone irakienne. "Ce projet, il le mène alors avec des amis d'enfance, les frères Kouachi, les auteurs quelques années plus tard des attentats contre 'Charlie Hebdo'". Les enquêteurs soupçonnent Peter Cherif d'avoir joué un rôle, même indirect, dans la préparation de ces actes. "Attention toutefois, cela n'est qu'une supposition. Peter Cherif n'est pas officiellement poursuivi dans le dossier 'Charlie Hebdo'", conclut Benjamin Delombre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le jihadiste français Peter Cherif, lors du début de son procès à Paris, le 26 janvier 2011. 
Le jihadiste français Peter Cherif, lors du début de son procès à Paris, le 26 janvier 2011.  (BENOIT PEYRUCQ / AFP)