Attentats terroristes : Paris était la cible, pas Bruxelles

Les attentats d'il y a trois semaines à Bruxelles auraient dû avoir lieu à Paris. C'était le plan mis en place par la cellule jihadiste démantelée ces derniers jours en Belgique.

France 3

C'est Paris et non Bruxelles que les terroristes belges voulaient à nouveau attaquer le 22 mars. L'aéroport de Zaventem et le métro de Maalbeck n'étaient pas leurs cibles prioritaires, mais solution de repli. L'arrestation de Salah Abdeslam il y a trois semaines a modifié les plans du groupe jihadiste. C'est ce qu'a révélé ce dimanche le parquet fédéral belge. D'après l'audition de Mohamad Abrini arrêté il y a deux jours et au vu des énormes quantités d'explosifs aux mains des jihadistes qui cherchaient à utiliser aussi des virus et des bactéries, la nouvelle attaque en préparation pour Paris aurait été encore plus dévastatrice que celle du 13 novembre.

Des petits criminels

Abrini et Abdeslam, ces deux hommes sont le lien entre les attentats de Paris et de Bruxelles. Pour la plupart, les membres identifiés à ce jour de cette cellule belge ont un passé de petits criminels : délinquants, voleurs ou trafiquants de drogue. Après les arrestations de Mohamed Abrini et Osama Krayem, nul ne peut encore affirmer que le réseau des attentats de Paris et de Bruxelles soit bien anéanti.

Le JT
Les autres sujets du JT