Attentats de Paris : la Belgique au coeur de l'enquête

L'enquête converge vers la Belgique. C'est là que vivait une partie des kamikazes qui ont semé l'effroi et la mort vendredi.

France 2

 

C'est une certitude. C'est à Bruxelles que se trouvait la base arrière des trois commandos. C'est ici qu'ils ont pensé et préparé le carnage, qu'ils ont loué les deux voitures abandonnées après les attaques. Il reste un homme très recherché, Salah Abdeslam. Sa famille résidait à Molenbeek, un quartier pauvre de Bruxelles, un terreau du terrorisme en Europe. C'est ici qu'Amedy Coulibaly avait acheté ses armes en janvier, Mehdi Nemmouche y fréquentait la mosquée avant d'attaquer le musée juif, tout comme l'assaillant du train Thalys.

Contrôles renforcés aux frontières

L'appartement de Salah Abdeslam a été passé au peigne fin mais l'homme est peut-être déjà loin. Pour éviter qu'il ne sorte du pays, les contrôles aux frontières ont été renforcés avec l'Allemagne, les Pays-Bas et la France. C'était visible dimanche sur les quais des trains Thalys où les forces de police étaient plus présentes que d'habitude.

Le JT
Les autres sujets du JT