Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de novembre : Salah Abdeslam "a exercé son droit au silence" lors de son audition

Salah Abdeslam "a exercé son droit au silence" ce jeudi matin lors de son audition au palais de justice de Paris, a fait savoir un de ses avocats Frank Berton présent sur place.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arrivée des avocats de Salah Abdeslam, Mes Berton et Mary, au palais de justice de Paris pour l'audition de leur client le 8 septembre 2016
 (Alice Serrano / Radio France)

L'avocat français a indiqué l'avoir poussé à parler mais le principal suspect dans l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris a refusé de s'exprimer. L'une des raisons invoquées est la surveillance vidéo 24h/24 de sa cellule à la prison de Fleury-Mérogis.

Salah Abdeslam avait refusé de rendre à un interrogatoire du juge antiterroriste le 7 juillet dernier. Le 20 mai, il avait déjà souhaité garder le silence et refusé de répondre aux questions du juge d'instruction.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enquête sur les attentats de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.