Cet article date de plus de six ans.

"C'est normal d'avoir peur" après les attentats, estime Barbara Pompili

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
"C'est normal d'avoir peur" après les attentats, estime Barbara Pompili
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Barbara Pompili, coprésidente du groupe EELV à l'Assemblée nationale, était l'invitée du "Grand Soir 3" dimanche 15 novembre.

"J'attends du discours de François Hollande devant l'Assemblée un message à la hauteur de l'événement, c'est-à-dire un appel à l'unité nationale, un appel au sang-froid, au calme. C'est normal d'être bouleversé, d'avoir peur, assure Barbara Pompili. Mais il faut savoir gérer notre peur pour pouvoir prendre des décisions. Le message du président, dans un premier temps, c'est de rassembler la nation."

"Ne réagissons pas dans l'émotion"

"Ce n'est pas possible de garantir la sécurité de tous les citoyens, mais on peut minimiser au maximum les risques, estime la députée de la Somme et coprésidente du groupe EELV à l'Assemblée nationale, un parti qu'elle a annoncé quitter en septembre dernier. Il faut prendre des décisions sur les questions de radicalisation, de coopération policière, sur la Syrie. Et si l'état d'urgence est encore nécessaire au bout de douze jours, on le prolongera."

"Une intolérance totale vis-à-vis des appels à la haine me paraît nécessaire. Maintenant, il faut trouver toutes les solutions pour préserver nos libertés dans un monde qui n'est plus le même", déclare Barbara Pompili. Et de conclure : "Pour moi, c'est une guerre. Les terroristes attendent que nous nous divisions. Restons dans l'unité. Surtout, ne réagissons pas dans l'émotion, c'est le message que je souhaite faire passer."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.