Attentats à Paris : la capitale s'est réveillée sous le choc

Au lendemain des terribles attentats qui ont fait au moins 128 morts à Paris, l'émotion est immense. La ville en deuil.

FRANCE 2

Ce samedi 14 novembre au matin, l'heure est au recueillement dans la capitale, au lendemain des attentats. Spontanément, voisins et anonymes sont venus déposer des fleurs et des bougies sur une terrasse endeuillée. L'émotion immense est à peine supportable pour certains. "Je trouve ça juste horrible, mais je ne veux pas rentrer dans la peur...Je n'ai pas envie de rentrer là dedans", témoigne une femme en pleurs, au micro de France 2. "Moi je ressens beaucoup de tristesse, de colère, d'incompréhension, pas encore la peur", ajoute une autre.

"Cauchemar absolu"

Samedi matin, Paris s'est réveillé sous le choc. Les gros titres de la presse évoquant "carnage" et "massacre" sont à peine croyables. "C'est le cauchemar absolu, j'ai juste envie de pleurer", ajoute un homme. Pour des raisons de sécurité, certaines stations de métro resteront fermées toute la journée, notamment dans l'Est parisien.
Écoles, universités et des lieux publics n'ouvriront pas de la journée. Malgré tout, certains ont dû reprendre ce matin le chemin du travail. "Si on s'arrête là, ils vont gagner", raconte un barman. Toutes manifestations sportives et culturelles sont suspendues ce week-end.

Des rescapés des attaques terroristes qui ont visé Paris le 13 novembre 2015.
Des rescapés des attaques terroristes qui ont visé Paris le 13 novembre 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)