Assaut de Saint-Denis : qui est la femme kamikaze ?

Elle s'est fait exploser au début de l'assaut et pourrait être la cousine de l'organisateur présumé des attentats de Paris. Le point avec France 2.

France 2

Lors de l'assaut lancé mercredi 18 novembre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), une détonation est survenue au début de l'opération. Il s'agissait d'une femme kamikaze, une première en France. "L'explosion était consécutive à une femme ayant actionné son gilet d'explosifs", a indiqué le procureur de Paris François Molins.

Les femmes kamikazes très rares parmi les terroristes

Il pourrait s'agir de la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de Paris. Elle pourrait s'appeler Hasna Ait Boulahcen et être âgée de 26 ans, une Française née à Clichy la Garenne. Elle aurait confié à ses proches qu'elle souhaitait faire le jihad.
Les femmes kamikazes sont très rares parmi les terroristes. En 2005, une Belge de 38 ans, convertie à l'islam était partie en Irak et s'était fait exploser au passage d'un convoi militaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'immeuble de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) où le Raid a donné l\'assaut contre un commando de terroristes, le 18 novembre 2015.
L'immeuble de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) où le Raid a donné l'assaut contre un commando de terroristes, le 18 novembre 2015. (JOEL SAGET / AFP)