Attentats du 13-Novembre : qu'attendent les victimes de ce procès historique ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats du 13-Novembre : qu'attendent les victimes de ce procès historique ?
FRANCE 3
Article rédigé par
N.Perez - France 3
France Télévisions

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 débute mercredi 8 septembre. Lors de ce procès historique et hors norme, près de 1 800 parties civiles feront face aux accusés, et notamment l'un des terroristes, Salah Abdeslam. L'association des victimes du terrorisme s'est réunie, à la veille du jour-J.

Depuis le 13-Novembre, il y a six ans, les victimes des attentats et leurs proches cherchent des réponses. C'est ce qu'elles attendent à la veille du grand procès qui va s'ouvrir mercredi 8 septembre au Palais de Justice de Paris. Les victimes "sont toutes très partagées. Certaines refusent catégoriquement d'aller au procès, alors que d'autres comptent assister aux audiences jusqu'au dernier jour", rapporte la journaliste Nathalie Perez, sur place pour le 12/13 de France 3, mardi. "Mais toutes appréhendent terriblement le face-à-face avec les accusés qui seront présents dans le box, et notamment Salah Abdeslam, le seul survivant du commando des attaques du 13-Novembre."

Salah Abdeslam donnera-t-il des explications ?

L'accusé, mutique depuis tout ce temps, ne donne pas d'explication. "Certaines victimes espèrent qu'au fil des mois, au fil de ce procès, peut-être qu'il donnera quelques explications, alors que d'autres sont persuadées qu'il continuera à se taire et préfèrent ne rien attendre des accusés", ajoute la reporter de France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.