Cet article date de plus de cinq ans.

Agression de surveillants à la prison d'Osny : le détenu mis en examen pour tentative d'assassinat terroriste

Dimanche, au moment du départ en promenade, l'agresseur, détenu dans l'unité de prévention de la radicalisation d'Osny, avait blessé deux surveillants avec une arme artisanale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le quartier de la maison d'arrêt d'Osny (Val-d'Oise) accueillant l'unité consacrée aux détenus radicalisés, le 31 août 2016. (MAXPPP)

Le détenu qui avait blessé deux gardiens de la prison d'Osny (Val-d'Oise) a été mis en examen pour tentative d'assassinat terroriste, a indiqué le parquet de Paris à l'AFP, jeudi 8 septembre. Dimanche, au moment du départ en promenade, Bilal Taghi, 24 ans, détenu dans l'unité de prévention de la radicalisation, avait blessé deux surveillants avec une arme artisanale, un morceau de métal de 15 cm fixé sur un manche.

"Au nom de Daech"

Il a été mis en examen pour "tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Devant les enquêteurs, le "détenu a reconnu et revendiqué vouloir tuer un gardien de prison", a indiqué une source proche du dossier à l'AFP. Le détenu a expliqué qu'"il voulait passer à l'acte immédiatement au nom de Daech", acronyme du groupe Etat islamique, selon cette source.

Trois détenus de la maison d'arrêt avaient également été placés mardi en garde à vue, mais elle a été levée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.