Suspicion de maltraitance dans une école de Béziers : toutes les plaintes classées sans suite

Une assistante maternelle avait accusé l'une de ses collègues mais l'enquête a permis d'écarter tout soupçon de maltraitance.

L\'école maternelle Lakanal, à Béziers.
L'école maternelle Lakanal, à Béziers. (STÉFANE POCHER / RADIO FRANCE)

Les plaintes déposées pour des suspicions de maltraitance sur des enfants scolarisés à l'école maternelle Lakanal, dans le centre-ville de Béziers (Hérault) ont toute été classées sans suite "en l'absence de toute infraction", a indiqué mercredi 12 juin le procureur de la République de Béziers. "L'enquête confiée au commissariat de Béziers a permis d'écarter tout fait de violences ou de maltraitance", a assuré Yvon Calve. Selon lui, les enfants de cette école n'ont "subi en aucune manière des agissements pouvant mettre en danger leur intégrité physique."

Il y a trois semaines, quatre parents d'élèves avaient en effet porté plainte, accusant des employés de la cantine d'avoir attaché des enfants turbulents sur une chaise. Une accusation lancée en premier par l'une des Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) de l'école, qui accusait une de ses collègues de s'être livrée à ces pratiques depuis des mois. Mais le rapport de police vient confirmer les conclusions de l'enquête administrative menée entre-temps par la ville: les accusations ne sont que des mensonges.

La mairie va se porter partie civile pour calomnie

Cet agent avait affirmé que les élèves qui ne mangeaient pas ou qui faisaient trop de bruit entre midi et deux étaient "attachés à leur chaise", en guise de punition. Une version démentie par le personnel non enseignant de la cantine. Toutes les personnes interrogées dans le cadre de cette enquête ont affirmé n'avoir jamais été témoin de tels faits de maltraitance.

Cette diffamation pourrait coûter cher à l'accusatrice, une femme proche de la retraite. La mairie de Béziers a en effet l’intention de se porter partie civile pour calomnie, rapporte France Bleu Hérault.