Strasbourg : y a-t-il eu dysfonctionnement du Samu ?

Y a-t-il eu dysfonctionnement au Samu de Strasbourg (Bas-Rhin) ? Une enquête administrative a été ouverte après la mort d'une jeune femme. Elle avait appelé le numéro d'urgence, mais son appel n'avait pas été pris au sérieux.

France 3

Naomi Musenga est-elle morte à cause d'une négligence du Samu ? La question hante sa famille depuis cinq mois. Le 29 décembre 2017, seule dans son appartement de Strasbourg (Bas-Rhin), la jeune femme souffre de saignements et de maux de ventre. À bout de force, elle appelle le Samu. Après avoir été repoussée au téléphone, le calvaire de cette mère d'une petite fille de 2 ans va durer cinq heures. Quand SOS Médecins arrive finalement, il est trop tard.

Une enquête administrative en cours

La jeune strasbourgeoise est décédée peu après son arrivée à l'hôpital. Sa soeur est partagée entre colère et indignation. L'enregistrement a été écouté par le docteur François Braun, le président du Samu-Urgences de France. "C'est contraire à tous les principes de prise en charge, à tout ce qu'on enseigne à nos assistantes de régulation médicale", s'indigne-t-il. L'hôpital de Strasbourg a présenté ses excuses à la famille et a lancé une enquête administrative. Ses conclusions devraient être rendues d'ici trois semaines. En attendant, l'opératrice du Samu qui a répondu à Naomi Musenga a été changée de service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule du Samu (Service d\'aide médicale d\'urgence), en mars 2017.
Un véhicule du Samu (Service d'aide médicale d'urgence), en mars 2017. (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)