Russie : un alpiniste descend en rappel pour espionner sa femme, une voisine coupe la corde

L'homme soupçonnait sa femme de le tromper. Il hospitalisé dans un état grave après sa chute de huit étages.

Une vue de la ville de Vyborg, en Russie, le 28 août 2005.
Une vue de la ville de Vyborg, en Russie, le 28 août 2005. (KMIT / RIA NOVOSTI)

Il est tombé de haut. Une retraitée russe a coupé la corde d'un homme descendu en rappel du toit de l'immeuble pour espionner sa compagne par la fenêtre du 8e étage, a indiqué lundi 2 mars la police de Vyborg (nord-ouest de la Russie). L'homme, âgé de 32 ans, qui agissait par jalousie, a été hospitalisé dans un état grave après sa chute.

La voisine l'avait prévenu

Pratiquant l'alpinisme, la victime avait utilisé son équipement pour descendre en rappel du haut de cet immeuble de neuf étages. Il soupçonnait que sa compagne, la mère de sa fille de 3 ans, le trompait. Mais la retraitée de 66 ans qui vit un étage au-dessus, apercevant l'intrus, l'a d'abord menacé de couper la corde, et n'obtenant pas de réaction a mis sa menace à exécution. La retraitée a ensuite elle-même été hospitalisée pour une crise d'hypertension, selon la police qui prévoit d'ouvrir une enquête criminelle pour tentative d'homicide.