Cet article date de plus de huit ans.

Une nouvelle attaque de requin blesse un plongeur à La Réunion

Un plongeur a été blessé par un requin sur la côte est de la Réunion. C'est la sixième attaque sur l'île depuis le début de l'année. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Grand requin blanc. (IMAGE SOURCE/AFP)

Un plongeur en apnée a été attaqué vendredi à Bois-Blanc, sur la côte est de La Réunion au cours d'une partie de chasse sous-marine. Cet accident porte à six le nombre le nombre d'attaques survenues sur l'île depuis le début de l'année. 

Le plongeur confondu avec une tortue 

L'homme, âgé de 42 ans et originaire de Saint-Joseph (sud de l'île) se trouvait à une cinquantaine de mètres du rivage et remontait un poisson qu'il venait d'attraper au harpon quand il a été attaqué. "Le squale est arrivé dans son dos et a entaillé son pied en mordant dans une de ses palmes", a déclaré la gendarmerie de Saint-Benoît. 

Le plongeur, qui chassait avec trois amis, a été secouru par ses camarades avant d'être hospitalisé. Il a raconté avoir vu une "masse sombre" sans pouvoir dire s'il s'agissait d'un requin. Le médecin qui l'a examiné a cependant confirmé que la morsure correspond bien à celle d'un squale. L'animal a pu confondre le plongeur avec une tortue, en raison de ses palmes.

Première attaque sur la côte est de l'île

Cette attaque, la sixième enregistrée depuis le début de l'année à La Réunion (dont deux mortelles) est la première à impliquer un plongeur. Aussi, elle est survenue sur la côte sud-est de l'île, à l'opposé des plages de Saint-Gilles où ont eu lieu les autres attaques, notamment sur des surfeurs, comme le montre ce reportage de France 2 diffusé le 10 novembre.

NICOLAS BERTRAND & ANTOINE HUSSER - FRANCE 2

Fermée pendant un mois, la plage de Roches Noires à Saint-Gilles, zone balnéaire la plus prisée de l'île, a été rouverte au public le 1er novembre. Un dispositif de surveillance renforcée et un périmètre restreint de baignade protégé par un filet immergé ont été mis en place par la municipalité de Saint-Paul, pour prévenir toute nouvelle attaque. Si ce dispositif s'avère efficace, il pourrait être étendu à l'autre principale plage de Saint-Gilles, Boucan Canot, où la baignade demeure interdite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.