Quimper : des policiers agressés

Des policiers ont été pris à partie par plusieurs dizaines d'individus mardi 10 septembre. Un peu plus tôt, un jeune avait été interpellé pour conduite à moto sans casque. Une interpellation qui aurait énervé dans le quartier de Kermoysan, à Quimper (Finistère). 

FRANCE 2

Une nuit de violence rythmée par les détonations des voitures qui brûlent. 14 d'entre elles ont été incendiées en quelques heures. Les riverains du quartier de Kermoysan à Quimper (Finistère) sont venus filmer la scène. Des feux volontairement allumés selon la préfecture par quelques dizaines de jeunes en colère. Des policiers venaient d'interpeller l'un d'eux qui faisait un rodéo. 

Des policiers caillassés par des jeunes du quartier

En pleine intervention, pompiers et policiers sont pris à partie, obligés de se replier. Un témoin décrit des jets de pierres. "Ils sont restés un petit peu de temps. Ils se sont fait caillasser, mais de loin. Au bout d'un moment, ils sont partis". Après être intervenus une première fois, les secours et les policiers reviennent, avec des gendarmes en renfort. Ils sont de nouveau ciblés par des jeunes. Mercredi 11 septembre, il ne reste que les carcasses des voitures et l'odeur de brûlé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers ont été pris à partie par plusieurs dizaines d\'individus mardi 10 septembre. Un peu plus tôt, un jeune avait été interpellé pour conduite à moto sans casque. Une interpellation qui aurait énervé dans le quartier de Kermoysan, à Quimper (Finistère). 
Des policiers ont été pris à partie par plusieurs dizaines d'individus mardi 10 septembre. Un peu plus tôt, un jeune avait été interpellé pour conduite à moto sans casque. Une interpellation qui aurait énervé dans le quartier de Kermoysan, à Quimper (Finistère).  (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)