Quatre personnes déférées, dont une croupière, pour avoir organisé "un tripot itinérant" en région parisienne

Les organisateurs louaient des appartements sur des plateformes de location, et y installaient la table de jeux, avant de communiquer le lieu de rendez-vous sur les réseaux sociaux.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un croupier distribue des cartes à une table de blackjack au Casino Stuttgart, en Allemagne, en septembre 2020. Photo d'illustration. (MARIJAN MURAT / DPA)

Quatre personnes, trois hommes et une femme, ont été déférées lundi 25 janvier au tribunal judiciaire de Paris, pour avoir organisé un "tripot itinérant", a appris franceinfo de sources concordantes mardi 26 janvier. Elles sont convoquées devant le tribunal correctionnel "à une audience ultérieure" pour être jugées des chefs de "réalisation et organisation d’opérations de jeux de hasard ou d’argent prohibés en bande organisée", indique le parquet de Paris à franceinfo.

Deux d’entre elles ont été interpellées et placées en garde à vue samedi soir dans le 13 arrondissement, alors que douze joueurs étaient présents dans l’appartement, explique à franceinfo Eric Levy-Valensi, commissaire divisionnaire et adjoint au chef du service des courses et jeux. Plusieurs milliers d’euros se trouvaient dans la caisse des organisateurs. Le lendemain, dimanche, trois autres personnes ont été interpellées. En tout, ils sont cinq à avoir été placés en garde à vue, tous originaires de région parisienne, et âgés de 25 à 38 ans. Ils ont des rôles plus ou moins importants, allant du recrutement des joueurs, au transport de matériel, en passant par la supervision de cette organisation. Une des personnes déférées est "une femme de 38 ans qui exerçait le métier de croupière dans un cercle de jeux parisien", poursuit l'adjoint au chef du service des courses et jeux.

Plus de 30 000 euros saisis

Les joueurs payaient leur entrée et leurs jetons. Les organisateurs faisaient au plus vite pour extraire la caisse d’argent et éviter ainsi un braquage ou un conflit entre joueurs. Ce soir-là, samedi, il y avait plusieurs milliers d'euros récoltés. Les enquêteurs ont saisi, lors des perquisitions et lors de la saisie des comptes bancaires, plus de 30 000 euros.

Pendant deux mois, les enquêteurs du service des jeux ont surveillé ce tripot qui, chaque week-end, changeait de lieu. Les organisateurs louaient des appartements sur des plateformes de location. Ils installaient la table de jeux pour le vendredi soir et le samedi. Le tripot itinérant s’est notamment installé dans le sud parisien, dans le 13e arrondissement, le 14e arrondissement, dans le Nord des Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.

Les organisateurs communiquaient via les réseaux sociaux, Snapchat notamment, pour donner les lieux de rendez-vous aux joueurs. Ils risquent jusqu'à cinq ans de prison pour la tenue illicite de ce tripot.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.