Cet article date de plus de six ans.

Quand le monoxyde de carbone gâche les fêtes

En Maurienne, 29 convives dînaient dans un tipi ont été intoxiqués. Même mésaventure pour une quinzaine de personnes de Mazamet qui fêtaient Noël avec un barbecue...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Attention au monoxyde de carbone © MAXPPP)

Dans ce tipi installé à 1.700 mètres d'altitude, à Saint-François-Longchamp, en Maurienne, tout avait pourtant bien commencé. Dans cette grande tente installée aux pieds des pistes de ski juste à côté d'une auberge d'altitude, les convives partagent une roblechonnade qui chauffe sur un poêle à bois. Vers 22h, deux enfants commencent à se plaindre. Puis c'est tout le groupe qui est intoxiqué au monoxyde de carbone. Les plus gravement touchés seront placés en caisson hyperbare.

Intoxication autour d'une roblechonnade en Maurienne, récit Mélodie Viallet
écouter

 Dans cette maison de Mazamet dans le Tarn, les organisateurs du repas avaient eu l'idée de fêter Noël avec un barbecue à l'intérieur de la maison. D'après les pompiers, une des participantes a été prise de malaise, d'un mal de tête puis de vomissements peu avant 21H. Douze autres personnes ont été touchées et les services de secours mobilisés. Même le maire s'est déplacé. Les pompiers déconseillent l'installation de barbecue ou braséro à l'intérieur de bâtiment.

Intoxication autour d'un barbecue dans le Tarn, récit Stéphane Iglesis
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.