Nice : les croix en bois d’une dizaine de tombes arrachées dans un cimetière

La ville porte plainte alors qu'une dizaine de croix en bois du cimetière de l'Est ont été jetées au sol, a appris mercredi France Bleu Azur.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nice (Alpes-Maritimes) (GOOGLE MAPS)

Une dizaine de croix en bois situées sur des tombes dans le cimetière de l’Est, à Nice, ont été arrachées et jetées au sol, rapporte France Bleu Azur mercredi 6 mai. La mairie de Nice annonce son intention de déposer plainte dans la journée.

C'est au coeur du carré 21 du cimetière de l’Est que la profanation a été découverte mercredi matin. Une dizaine de croix en bois arrachées de leur tombe et jetées au sol. Le cimetière de l’Est, comme tous les autres à Nice, est pourtant fermé au public depuis le début du confinement. Un ou plusieurs individus se sont donc introduits au sein du cimetière pour procéder à ces profanations.

Des actes "intolérables et inqualifiables", a réagi le maire de Nice, Christian Estrosi. "Il s’agit là d’un outrage inadmissible. La profanation, la dégradation de sépultures est une atteinte à la dignité humaine et au respect dus à nos défunts".

Une enquête de police est ouverte et une plainte va être déposée par la ville d'ici la fin de journée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.