Cet article date de plus d'un an.

Cognac : une centaine de tombes saccagées

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Cognac : une centaine de tombes saccagées
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À la veille de la Toussaint, une profanation interpelle. À Cognac (Charente), une centaine de tombes ont été vandalisées dans un cimetière de la ville. Des objets de cultes, majoritairement des croix, ont été arrachés et cassés, sans aucune revendication visible.

C'est l'incompréhension à Cognac (Charente) après le saccage d'un cimetière. Presque une centaine de tombes qui ont été vandalisées dans le cimetière de Breuil. Le long des allées, on peut voir des croix et des ornements arrachés, certains crucifix retournés. Les faits se seraient déroulés dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 octobre. Devant la tombe d'un proche, une famille découvre l'ampleur des dégâts : "Ils ont pris la croix qui était là et ont retourné la deuxième".

Les familles stupéfaites

Les familles qui viennent fleurir les tombes pour la Toussaint sont très émues. "Quand on voit des choses comme ça, je ne sais pas, ça ne peut pas être des humains, c'est incroyable", déclare un habitant. "Beaucoup de colère, c'est pas juste, c'est pas normal" ; "C'est du dégoût, juste un sentiment de dégoût", témoignent d'autres familles. Le maire Michel Gourinchas, lui, a fermement condamné ces profanations : "Les fêtes de Toussaint, c'est l'occasion de se recueillir sur les tombes, c'est quelque chose qu'on a du mal à comprendre".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.