Cet article date de plus de deux ans.

Producteur frappé par des policiers : le directeur général de la police dénonce "des comportements de délinquants"

Dans un entretien au "JDD", Frédéric Veaux se dit "scandalisé" par l'attitude des policiers mis en cause dans cette affaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux, lors d'une réunion au ministère de l'Intérieur, à Paris, le 31 août 2020. (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)

"Ce sont des comportements de délinquants." Le directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux, s'est dit "scandalisé" par le tabassage d'un producteur de musique noir par des policiers, survenu le 21 novembre, à Paris. 

Dans un entretien au Journal du dimanche (article abonnés) publié le 29 novembre, il affirme que "les policiers doivent avoir un comportement irréprochable, et c'est le cas de la quasi-totalité d'entre eux". Il ajoute que "ce sont ceux-là, qui travaillent de manière professionnelle, honnête, responsable, qui vont avoir à subir les conséquences de tels comportements".

"Vous pouvez faire confiance à la police nationale pour que ces événements soient traités avec la plus extrême sévérité une fois les responsabilités établies."

Frédéric Veaux

au "JDD"

Selon le patron de la police, "en 2020, 39 policiers ont été exclus de la police nationale, 34 en 2019. Ces chiffres tordent le cou à la rumeur d'une police laxiste envers les siens." 

Au total, quatre policiers mis en cause dans le passage à tabac de Michel Zecler ont été placés en garde à vue vendredi après-midi. Celle-ci a été prolongée, samedi, de 24 heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Producteur passé à tabac par des policiers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.