Cet article date de plus de deux ans.

Attaque à La Chapelle-sur-Erdre : un assaillant multirécidiviste et psychologiquement fragile

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Attaque à La Chapelle-sur-Erdre : un assaillant multirécidiviste et psychologiquement fragile -
Attaque à La Chapelle-sur-Erdre : un assaillant multirécidiviste et psychologiquement fragile Attaque à La Chapelle-sur-Erdre : un assaillant multirécidiviste et psychologiquement fragile - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

La chronologie des événements se précise au lendemain de l'attaque au couteau d'une policière municipale à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), vendredi 28 mai. La policière a été gravement blessée mais est hors de danger.

Les lieux de la fusillade ont été fouillés toute la journée, samedi 29 mai, au lendemain de la violente agression d'une policière municipale et de la prise d'otage d'une jeune fille de 19 ans par un homme à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Les enquêteurs tentent de répondre à la question du mobile de l'assaillant : est-ce une attaque terroriste ou un coup de folie ? L'agresseur était atteint de troubles psychiatriques et avait été diagnostiqué schizophrène sévère.

Des problèmes psychiatriques

Cet homme de 39 ans, multirécidiviste et condamné à 19 reprises, a passé quasiment la moitié de sa vie en prison. Il était suivi par le renseignement territorial depuis que l'administration pénitentiaire a décelé des signes de radicalisation chez lui en 2016. Il était sorti de prison depuis deux mois et avait respecté son suivi judiciaire et médical, ce qui ne l'a pas empêché de passer à l'acte tout près de chez lui. Il a été abattu après avoir tiré sur des gendarmes à la fin de sa fuite. La commune est sous le choc, au lendemain de l'attaque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.