Marche pour Adama Traoré : la préfecture de police de Paris interdit le rassemblement prévu place de la République samedi

Une première marche, prévue dans le Val d'Oise, avait déjà été interdite hier. La préfecture de Paris précise que le délai n'était pas suffisant "pour mobiliser les effectifs nécessaires".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré, prend la parole lors d'un rassemblement le 29 juin 2023 en mémoire de Nahel, tué par un policier à Nanterre. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le préfet de police de Paris interdit lui aussi un rassemblement dédié à Adama Traoré, place de la République à Paris, a appris franceinfo samedi 8 juillet auprès de la préfecture de police de Paris, confirmant une information de BFMTV. Contacté par franceinfo, le comité "La vérité pour Adama" ne compte pas déposer de recours contre cette décision.

>> DIRECT. Mort de Nahel : plusieurs marches de "deuil et colère" contre les violences policières organisées en France

La veille, jeudi soir, la justice avait donné raison au préfet du Val-d'Oise, qui avait déjà interdit la manifestation et les rassemblements en hommage à Adama Traoré, "compte tenu des violences survenues les jours passés et face au risque de débordements et de troubles à l'ordre public que l'événement peut susciter". La co-organisatrice de ce rassemblement, Assa Traoré, soeur d'Adama Traoré mort lors d'une interpellation en 2016, avait alors annoncé vendredi 7 juillet sur les réseaux sociaux qu'elle manifesterait en hommage à son frère samedi à 15 heures, place de la République, à Paris.

Une annonce trop tardive "pour mobiliser les effectifs nécessaires"

L'arrêté a été publié en milieu de matinée. Le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, explique d'abord que l'annonce du rassemblement a été trop tardive pour "mobiliser les effectifs et les moyens nécessaires pour sécuriser le rassemblement", elle ne respecte pas le délai des "trois jours francs".

Le préfet estime aussi que cette manifestation à Paris est "susceptible d'attirer des éléments radicaux en vue de commettre des actes de violences". "Les motifs ayant conduit le préfet du Val-d'Oise à interdire le rassemblement (...) à Persan et Beaumont-sur-Oise" sont aussi valables pour ce rassemblement dans la capitale, juge plus loin la préfecture.

Deux autres rassemblements sont prévus place de la République à Paris samedi 8 juillet après-midi : un rassemblement organisé par l'Association France Palestine Solidarité et Ensemble pour la Palestine ! et un autre par l'Union des Ukrainiens de France. "La concomitance de ces rassemblements sur cette même place rendrait particulièrement compliquée, périlleuse et dangereuse l'intervention" des forces de l'ordre, précise l'arrêté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.