Un policier annonce son suicide par radio et se tire une balle dans le cœur

Un agent du Val-de-Marne "a passé un message sur les ondes en expliquant qu'il souhaitait bien du courage aux collègues", selon une source policière.

L\'hôtel de police de Créteil (Val-de-Marne), en avril 2013.
L'hôtel de police de Créteil (Val-de-Marne), en avril 2013. ( GOOGLE STREET VIEW / FRANCETV INFO )

Un policier s'est suicidé avec son arme de service, dimanche 5 juillet, dans les locaux de la direction départementale de la sécurité publique du Val-de-Marne, à Créteil. Après avoir évoqué, dans un message radio, son "métier difficile", ce policier de la brigade anticriminalité de nuit s'est tiré une balle dans le cœur, dans les toilettes, "entre 23 heures et minuit".

"Il a passé un message sur les ondes en expliquant qu'il souhaitait bien du courage aux collègues, qu'on faisait un métier difficile", a précisé une source policière. "Moi, la police m'a tué", aurait-il également déclaré.

"Aucun signe précurseur"

"Ce message a interpellé un peu tout le monde", a ajouté une deuxième source policière. Le policier, âgé de 40 ans et père de deux enfants de 6 et 9 ans, a été retrouvé peu de temps après par ses collègues. "Pour eux, il n'y avait aucun signe précurseur", affirme la première source policière, qui décrit un homme "très introverti".

Cinquante-cinq policiers se sont suicidés en France en 2014, généralement avec leur arme de service. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé, le 25 janvier, des mesures pour tenter d'enrayer ces suicides, notamment par le recrutement dans la police de psychologues.