Seine-Saint-Denis : l'IGPN saisie après l'interpellation d'un adolescent, blessé au visage

D'après l'entourage du jeune homme, un policier lui a donné des coups de pieds dans le visage. Il pourrait perdre l'usage d'un œil.

Illustration au siège de l\'IGPN, dans le 20ème arrondissement de Paris, le 21 juin 2018.
Illustration au siège de l'IGPN, dans le 20ème arrondissement de Paris, le 21 juin 2018. (YANN FOREIX / MAXPPP)

L'inspection générale de la police (IGPN) est saisie après l'interpellation d'un adolescent de 14 ans à Bondy, a appris franceinfo auprès du parquet de Bobigny, ce vendredi 29 mai, confirmant une information du Bondy Blog. À l'issue de cette arrestation, l'adolescent présente des blessures, justifiant 14 jours d'incapacité totale de travail, précise le parquet. D'après l'entourage du jeune homme, un policier lui a donné des coups de pied dans le visage.

L'adolescent a tenté de voler un scooter

L'interpellation a eu lieu dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mai. D'après une source policière, les policiers sont intervenus à Bondy à 2h45 du matin, pour le vol d'un scooter en flagrant délit. Une personne s'est mise à courir et les policiers l’ont alors interpellée.

Cet enchainement est confirmé par l'entourage de l'adolescent, il était bien en train de tenter de voler un scooter en compagnie d'un autre jeune, lorsqu'ils ont été surpris par des policiers. L'adolescent s'est mis à courir et s'est fait rattraper par plusieurs policiers. D'après l'entourage, un policier a immobilisé l'adolescent, tandis qu'un autre lui mettait des coups de pieds dans le visage. Il a ainsi perdu plusieurs dents, doit subir une chirurgie maxillofaciale et pourrait perdre l'usage d'un œil, toujours d'après les précisions de l'entourage.