Réforme de la police judiciaire : le décret créant l'Office dédié aux violences sur mineurs est paru au Journal officiel

Le ministre de l'Intérieur avait annoncé en fin d'année dernière la création de l'Office mineurs, dédié à la lutte contre les violences sur mineurs. Le décret vient d'être publié, cet office sera inauguré d'ici la fin septembre.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'Office mineurs sera inauguré d'ici la fin du mois de septembre 2023. (LIONEL LE SAUX / MAXPPP)

Le décret créant l'Office mineurs est paru dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 août au Journal Officiel. Ce nouvel office central de la police judiciaire, dirigé par la police judiciaire, est dédié à la lutte contre les violences sur mineurs. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé sa future création en 2022 afin de répondre à "la hausse des atteintes faites aux mineurs". Gérald Darmanin inaugurera l'Office mineurs d'ici la fin du mois de septembre, a appris franceinfo auprès de l'entourage du ministre.

>> Réforme de la police judiciaire : on vous explique comment travaillent les enquêteurs de la PJ

L'Office mineurs (Ofmin) vise notamment "à améliorer l'efficacité du traitement judiciaire de ces violences". Il "sera compétent en matière de lutte contre les infractions commises à l'encontre de mineurs". Cela comprend à la fois "les viols et les agressions sexuelles, y compris incestueux, et leurs tentatives, commis sur un mineur, les homicides, tentatives d'homicides et autres violences graves contre l'intégrité physique ou psychique, commis sur un mineur, les faits de harcèlement et de cyberharcèlement scolaires, ainsi que pour toutes formes d'exploitation des mineurs".

Un arrêté du ministre de l'Intérieur déterminera les différentes antennes et détachements de ce futur Office mineurs, dont le chef sera aussi nommé par le ministre de l'Intérieur. Initialement, cet office sera composé d'une trentaine de gendarmes et de policiers. Cela représente le double des effectifs actuels regroupés jusqu'ici au sein du pôle mineurs de l'Office de répression contre les violences faites aux personnes. De source proche du dossier, on promet une montée en puissance importante des effectifs, sans donner plus de précision.

Des missions en lien avec plusieurs ministères 

Selon le décret, la "direction générale de la gendarmerie nationale est associée aux activités de cet office". Il exercera d'ailleurs "ses missions en lien avec les services du ministère chargé de l'Enfance, du ministère chargé de la Jeunesse, du ministère de l'Intérieur, du ministère de la Justice, du ministère des Affaires étrangères, du ministère chargé de l'Éducation nationale, du ministère chargé de la Santé et du ministère des Sports". Le texte précise que "le décret entre en vigueur au lendemain de sa publication", soit jeudi 31 août.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.