Forces de l'ordre : un centre d'entraînement pour se préparer aux manifestations

A Saint-Astier, en Dordogne, les forces de l'ordre s'entraînent dans un lieu sécurisé pour s'adapter aux manifestations parfois violentes.

FRANCE 3

Au coeur du Périgord, à Saint-Astier (Dordogne) se trouve un centre d'entraînement de la gendarmerie. Sur ce site sécurisé de 140 hectares dédié aux exercices, une ville artificielle a été recréée pour rejouer des situations inspirées de la vie réelle. Dans la tour de contrôle, les instructeurs donnent des ordres pour que de faux casseurs, joués par des gendarmes, attaquent les forces de l'ordre. Objectif : savoir quel comportement il faut adopter quand une brigade a été attaquée ou encore lorsqu'une manifestation dégénère. 

Onze jours de stage intensif

Chaque action est évaluée. Ces gendarmes jouent leurs prochaines missions sur ces entraînements. Tous les deux ans, les escadrons révisent toutes les situations auxquelles ils peuvent être confrontés, jusqu'au pire scénario, l'attentat en pleine manifestation. Le stage dure 11 jours au cours desquels les gendarmes sont soumis à un rythme intensif. Ce qui permet également au chef d'escadron de mieux appréhender les réactions de leurs effectifs, alors que depuis le mouvement des "gilets jaunes", le maintien de l'ordre est de plus en plus souvent associé aux violences policières. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La voisine du père, qui a accueilli les enfants abandonnés par leurs parents, a alerté les gendarmes. 
La voisine du père, qui a accueilli les enfants abandonnés par leurs parents, a alerté les gendarmes.  (PASCAL PAVANI / AFP)