Nantes : le policier en garde à vue

À Nantes (Loire-Atlantique), le policier à l'origine du tir ayant entraîné la mort d'Aboubacar Fofana il y a deux jours a été placé en garde à vue ce jeudi 5 juillet. Hugo Puffeney nous en dit plus.

France 3

La mort d'un jeune homme de 22 ans tué par un policier à Nantes (Loire-Atlantique) il y a deux jours a généré une vague de violence dans le quartier de Breil. "Le policier qui a tiré est en garde à vue depuis ce midi (5  juillet) dans les locaux de l'Inspectin générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, avec un chef d'accusation très clair : "Violence ayant entraîné la mort, sans intention de la donner", rapporte le journaliste Hugo Puffeney, en direct sur les lieux.

Une procédure classique

Selon le journaliste, il s'agit d'"une procédure classique, banale, qui ne présume en rien de sa culpabilité". L'enquête se poursuit activement, mais cette annonce a fait baisser la tension dans le quartier de Breil, où a été tué Aboubacar Fofana il y a deux jours. "Ce soir, lors de la marche blanche qui vient de se disperser, nous avons appris la nouvelle à quelques habitants qui se disaient presque rassurés, témoigne le journaliste. Peut-être que cela va suffire à calmer les violences qui émaillent le quartier depuis maintenant deux jours".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les sapeurs-pompiers ont effectué une centaine d’interventions, suite aux violences urbaines ayant éclatées dans le quartier du Breil (Nantes)
Les sapeurs-pompiers ont effectué une centaine d’interventions, suite aux violences urbaines ayant éclatées dans le quartier du Breil (Nantes) (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)