Nantes : l'exaspération des habitants

Nouvelle flambée de violence la nuit dernière après la mort d'Aboubakar Fofana lors d'un contrôle de policiers mardi dernier. Par ailleurs, une marche blanche en hommage au jeune homme s'est achevée ce jeudi en début de soirée.

FRANCE 3

La scène s'est déroulée ce jeudi 5 juillet en fin d'après-midi : une marche blanche à l'appel de la famille d'Aboubakar Fofana, le jeune homme tué mardi par un policier. Le recueillement a rapidement fait place à des appels à la justice, suivis d'une minute de silence. La nuit dernière, dans plusieurs quartiers de Nantes (Loire-Atlantique), une quarantaine de véhicules ont été incendiés.

Une colère envers les jeunes et une incompréhension envers la police

Face à ces jeunes, les forces de l'ordre ont semblé vouloir éviter une confrontation directe pour que la situation ne dégénère, malgré les provocations. Une bibliothèque, une annexe de la mairie et une crèche sont parties en fumée. Après cette nouvelle nuit de destruction, les habitants sont excédés. Ce soir, ils restent partagés entre une colère envers les jeunes et une incompréhension envers la police qui les aurait laissés agir.

Le JT
Les autres sujets du JT
La bibliothèque associative de la maison des Haubans dans le quartier Malakoff à Nantes en cendres, après les violences urbaines de la nuit du 4 juillet 2018.
La bibliothèque associative de la maison des Haubans dans le quartier Malakoff à Nantes en cendres, après les violences urbaines de la nuit du 4 juillet 2018. (France Bleu Loire Océan)