Marseille : la gare Saint Charles longuement bloquée après une intervention de la police dans un TGV

Un individu a été interpellé, mais "il n'y a pas eu usage d'armes et pas de blessés" a expliqué la Préfecture des Bouches-du-Rhône à France Télévisions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un train en gare de Marseilles Saint Charles (Bouches-du-Rhône), le 3 février 2021. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

La gare Saint-Charles, à Marseille (Bouches-du-Rhône), a été bloquée plus d'une heure mardi 15 juin après une intervention de la police dans un TGV en provenance de Nancy. Selon la Préfecture de police, "un individu a été interpellé" à bord du train mais "il n'y a pas eu usage d'armes et pas de blessés".

Les forces de l'ordre ont été "alertées sur un individu susceptible de commettre un acte malveillant" à bord de ce TGV a expliqué la Préfecture à France Télévisions. L'individu a alors été "interpellé par la brigade anti-criminalité", avant que la décision soit prise "de vérifier tout le train pour levée de doute". 250 personnes ont alors été évacuées, mais l'opération s'est terminée sans que "rien ne soit à signaler".

Une enquête confiée à la police judiciaire

Lors d'un point presse, le procureur adjoint de la République de Marseille, André Ribes, a expliqué que l'individu interpellé "a été placé en garde à vue pour détention d'une arme de catégorie D, une matraque artisanale, et pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime". La personne était "déjà connue de la justice" et avait été "condamnée en 2020 pour des faits de dénonciation de faits imaginaires à l'autorité judiciaire". Une enquête a été confiée à la police judiciaire.

La gare Saint-Charles a été finalement bloquée plus d'une heure, entre 20 heures et 22 heures. Une dizaine de véhicules de pompiers, dont au moins une ambulance, ont été dépêchés sur place selon l'AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.