Manifestations : des violences un peu partout en France

En marge des manifestations du jeudi 28 avril, des affrontements violents ont eu lieu entre les policiers et certains groupes qui voulaient en découdre, à Paris, Nantes (Loire-Atlantique), et Rennes (Ille-et-Vilaine).

FRANCE 2

Des vitrines taguées, d'autres criblées d'impacts. Des distributeurs vandalisés et du mobilier urbain fracturé. Dans les villes où les manifestations ont été émaillées de violences, les dégâts sont nombreux.

Des policiers blessés grièvement

Les dégâts sont importants également à Marseille (Bouches-du-Rhône) avec des milliers d'euros de réparations à la clé. Dans le quartier, les habitants sont très en colère et affichent leur incompréhension. Hier, ils étaient entre 170 000 et 500 000 à défiler partout en France contre la loi El Khomri. La journée a été marquée par de nombreux affrontements notamment à Paris et à Nantes (Loire-Atlantique), et Rennes (Ille-et-Vilaine), et 24 policiers et gendarmes ont été blessés dont trois grièvement. Au total, plus de 200 personnes ont été interpellées dans tout le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des jeunes manifestants affrontent les CRS à Paris, mardi 5 avril, pendant une manifestations des lycéens contre le projet de loi Travail. 
Des jeunes manifestants affrontent les CRS à Paris, mardi 5 avril, pendant une manifestations des lycéens contre le projet de loi Travail.  (RODRIGO AVELLANEDA / AFP)