Hauts-de-Seine : nouvelle nuit de tensions, une école incendiée

Des incidents ont éclaté, mardi 21 avril, dans les Hauts-de-Seine pour la quatrième nuit consécutive. Samedi, un motard a violemment heurté une portière d’une voiture de police à Villeneuve-la-Garenne.

France 2

Pour la quatrième nuit consécutive, des incidents ont éclaté dans la banlieue nord de Paris. Cette fois encore, des feux d’artifice ont visé les forces de l’ordre. Mais, selon la préfecture de police, les affrontements ont été de plus faible intensité dans la nuit de mardi à mercredi par rapports aux nuits précédentes.

Crainte d’une contagion

Les tensions se sont principalement cantonnées aux communes de Villeneuve-la-Garenne, Nanterre et Clichy-la-Garenne. Une école a aussi été incendiée à Gennevilliers sans que l’on sache avec certitude si ce sinistre est en lien avec la collision entre un motard et une voiture de police samedi. Le spectre d’une contagion vers les quartiers sensibles du reste du pays plane toujours. Des échauffourées ont aussi eu lieu dans le Sud à Toulouse ou dans l’Est, à Strasbourg et Belfort. La détention et la vente d’objets pyrotechniques ont été interdites jusqu’à la fin de la semaine en région parisienne. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des tensions à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), le 21 avril 2020, en marge d\'un accident impliquant la police à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine).
Des tensions à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), le 21 avril 2020, en marge d'un accident impliquant la police à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine). (AMAURY BLIN / HANS LUCAS / AFP)