Fichés S : le maire d'Évreux veut la liste

Faute d'avoir obtenu leur identité, le maire d'Évreux (Eure) demande au préfet de les expulser de sa ville. Il dit craindre que certains d'entre eux ne soient employés par les services municipaux.

FRANCE 3

C'est une requête très locale qui fait déjà polémique au niveau national. À Évreux (Eure), ville normande de 50 000 habitants, le maire demande la liste des fichés S de sa commune, avec un objectif : mieux protéger sa population et les empêcher de travailler dans les écoles, salles de spectacles ou encore dans les maisons de retraite.

Pas que des islamistes radicalisés

Hors de question pour le préfet, qui lui répond dans un courrier très explicite. "Aucune disposition réglementaire n'autorise la communication aux maires de la liste de personnes faisant l'objet d'une fiche S". En France, la fiche S est un outil de renseignement, elle regroupe les individus représentant une menace pour la sûreté de l'État. Il y en aurait 20 000 dans le pays, dont une moitié pour radicalisation islamiste. À Évreux, les habitants semblent soutenir l'initiative de leur maire. Mais pour de nombreux syndicats de police, l'identité des fichés S doit rester secrète, pour faciliter le travail des enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT