Créteil : malaise au commissariat

En garde à vue au commissariat de Créteil (Val-de-Marne), un quadragénaire s'est retrouvé dans le coma mardi dernier. La police des polices est chargée de l'enquête

FRANCE 3

Un homme de 42 ans se présente spontanément mardi dernier au commissariat de Créteil (Val-de-Marne). Il doit être entendu suite à une plainte pour violence conjugale. Les policiers s'aperçoivent qu'il est recherché pour des peines non effectuées liées à des délits routiers. Placé en garde à vue, l'homme fait une crise de nerf mercredi 25 juillet, alors qu'il devait être libéré. Il s'en prend à cinq fonctionnaires de police, qui tentent de le maîtriser. L'un des policiers pratique une clé d'étranglement. Il est transporté dans le coma à l'hôpital. Le policier qui a pratiqué cette clé a-t-il respecté les règles ?

L'homme a été victime d'un AVC

Son syndicat le défend. "Se mettre à cinq pour maîtriser un individu, ça démontre la violence de l'individu envers mes collègues. Il s'est débattu pendant plusieurs minutes. Les policiers ont utilisé des techniques que l'on apprend en école de police pour maîtriser un individu violent", explique Yohann Maras, représentant du syndicat Alliance Police Nationale. Pour éclaircir les circonstances de cette affaire, le parquet de Créteil a ouvert une enquête, la police des polices est saisie. L'homme qui était en garde à vue a été victime d'un AVC. Il est aujourd'hui sorti du coma, mais il est toujours hospitalisé et souffre de graves séquelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
La justice devra faire la lumière sur les faits qui se sont déroulés au commissariat de Créteil (Val-de-Marne). 
La justice devra faire la lumière sur les faits qui se sont déroulés au commissariat de Créteil (Val-de-Marne).  (MAXPPP)