Viry-Châtillon : onze personnes interpellées

Après l'attaque de Viry-Châtillon (Essonne) en octobre dernier, lors de laquelle deux policiers avaient été gravement brûlés, onze personnes ont été interpellées ce mardi 17 janvier au matin. La journaliste de France 3, Sophie Neumayer, se trouve devant le palais de justice d'Évry (Essonne).

FRANCE 3

Suite à l'agression de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en octobre dernier, plusieurs des onze personnes interpellées ce mardi 17 janvier pourraient être en lien avec l'attaque, "c'est ce qu'espèrent les policiers de la sûreté départementale de l'Essonne qui travaillent d'arrache-pied sur cette enquête depuis trois mois. Une enquête très difficile, le procureur de la République d'Évry (Essonne) l'a souligné lors d'une conférence de presse puisque l'agression a été très rapide. Tous les agresseurs avaient le visage dissimulé et peu d'empreintes ADN ont été prélevées sur place", selon Sophie Neumayer.

La loi du silence règne

La journaliste ajoute que ce qui a permis aux policiers de remonter jusqu'aux interpellés: "Ce sont essentiellement les renseignements et puis quelques témoignages recueillis lors du travail de porte à porte et grâce à l'appel à témoin, même si plusieurs sources nous ont confié que la loi du silence règne encore très fortement à la Grande Borne".

Le JT
Les autres sujets du JT
La voiture de police attaquée, le 8 octobre 2016 à Viry-Châtillon (Essonne).
La voiture de police attaquée, le 8 octobre 2016 à Viry-Châtillon (Essonne). (THOMAS SAMSON / AFP)