Viry-Châtillon : procès de 13 jeunes, trois ans après l'attaque des policiers

Le procès, qui durera huit semaines, pourrait se tenir à huis clos. Trois ans après les faits survenus à Viry-Châtillon (Essonne), treize jeunes vont être jugés.

FRANCE 2

C'est un procès qui s'annonce retentissant. À partir de mardi 15 octobre, treize jeunes, âgés de 19 à 24 ans, seront jugés. Ils sont accusés d'avoir mis le feu à deux voitures de police avec des cocktails Molotov à Viry-Châtillon (Essonne), il y a trois ans de cela, en octobre 2016. À l'époque, quatre fonctionnaires s'étaient retrouvés pris au piège. Cette affaire, particulièrement sensible, avait révélé le malaise et la colère des policiers quand ils sont pris pour cible.  

Les accusés encourent la perpétuité 

Parmi les fonctionnaires touchés ce jour-là, quatre blessés, dont un grièvement brûlé. L'attaque aura duré une trentaine de secondes. "C'est la panique à ce moment-là. On a notre vie qui défile. On se voit partir", explique le brigadier-chef Sébastien, l'un des policiers blessés. L'enquête, complexe, s'est, elle, étalée sur des mois. Géolocalisation des téléphones, écoutes, auditions, les enquêteurs ont interrogé près d'un millier de personnes dans le quartier, mais la loi du silence l'a emporté. La volonté de tuer ne faisait aucun doute pour l'avocate d'une policière blessée. Le procès doit durer huit semaines et pourrait se tenir à huis clos. Les accusés encourent la perpétuité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux policiers ont été grièvement brûlés dans l\'attaque au cocktail Molotov de leur véhicule, à Viry-Châtillon (Essonne), le 8 octobre 2016.
Deux policiers ont été grièvement brûlés dans l'attaque au cocktail Molotov de leur véhicule, à Viry-Châtillon (Essonne), le 8 octobre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)