Police : Macron annonce un "Beauvau de la sécurité" en janvier

Dans une lettre adressée aux policiers mardi 8 décembre, Emmanuel Macron annonce la mise en place d'un "Beauvau de la sécurité" en janvier, afin de réfléchir à une réforme de la police.

France 3

Améliorer les conditions d'exercice de la profession et rétablir la confiance avec la population : dans une lettre envoyée à un syndicat de police, mardi 8 décembre, le président de la République, Emmanuel Macron, annonce la mise en place d'un "Beauvau de la sécurité" en janvier, du nom de la place où se trouve le ministère de l'Intérieur. Le chef de l'État tente de calmer la grogne des policiers après ses propos lâchés lors d'une interview pour Brut, le vendredi 4 décembre : "Aujourd'hui, quand on a une couleur de peau qui n'est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé." En réaction, les policiers ont entamé une grève du zèle depuis quelques jours.

Un Grenelle de la police

Le Grenelle de la police abordera sept chantiers, dont la formation des policiers, la mission des inspections et le lien entre la police et la population, ce qui inclut la lutte contre les discriminations. "[Les policiers] ont peur de se faire encore rouler dans la farine, donc ils attendent des faits. Pour le moment, ce ne sont que des annonces", prévient Jérôme Moisant, du syndicat SGP-Police-FO. Les syndicats de la profession seront reçus au ministère de l'Intérieur le vendredi 18 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à l\'hôpital Necker, à Paris, le 4 décembre 2020.
Emmanuel Macron à l'hôpital Necker, à Paris, le 4 décembre 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)