Poitiers : une plainte déposée par un établissement scolaire catholique après la découverte d’affiches "Brûle l’usine à fachos"

L’Union Chrétienne de Poitiers est y accusée d’homophobie et de transphobie ou encore de propos réactionnaires et "haineux".

Article rédigé par
avec France Bleu Poitou - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'établissement scolaire catholique, l’Union Chrétienne de Poitiers (Vienne). (GOOGLE MAPS)

Une plainte a été déposée par un établissement scolaire catholique de Poitiers dans la Vienne, l’Union Chrétienne de Poitiers, après la découverte d’affiches "Brûle l’usine à fachos", indique France Bleu Poitou mercredi 20 octobre. Ces affiches ont été placardées dans le centre-ville dans la nuit de lundi à mardi, ainsi que sur les portes du collège mardi matin, mais aussi près de la cathédrale de Poitiers ou encore sur une chapelle.

Les auteurs anonymes accusent l’Union Chrétienne de Poitiers d’homophobie et de transphobie ou encore de propos réactionnaires et "haineux". Sur ces affiches, il est question de "brûler" cet établissement scolaire et le logo de l’école est représenté au milieu des flammes.

Mardi matin, l’Union Chrétienne a organisé un échange dans les classes, avec les élèves mardi matin. La direction de l’établissement scolaire s'est dite auprès de France Bleu Poitou "choquée" et juge ces critiques "totalement infondées". L'établissement précise par ailleurs, qu'une grande partie de ses 700 élèves ne parle pas de religion en classe. Des collectifs d’extrême gauche ou de défense des droits LGBT font parties des pistes étudiées par les enquêteurs poitevins.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.