Pédophilie : une élue picarde dévoile son lourd secret

Une conseillère départementale à Amiens (Somme), victime de violences sexuelles à l’âge de 9 ans, témoigne publiquement pour que la parole se libère.

France 3

Cela fait trente-trois ans que Delphine Damis-Fricourt garde le secret d’une agression sexuelle alors qu’elle avait à peine neuf ans. Il y a trois jours, l’élue départementale de la Somme a osé en parler publiquement. "Un mouvement récent s’est développé sur Twitter et je me sentais prête à témoigner à mon tour", explique-t-elle. C’est sur les réseaux sociaux qu’elle raconte son histoire, celle d’un homme, un ami de ses parents qui, un jour de fête de famille, la prend à part, la touche et la force à le caresser. 

"Il m’a fait mal, physiquement et moralement"

"J’ai subi ça, ça a été extrêmement douloureux et j’en souffre encore aujourd’hui. Je fais encore régulièrement des cauchemars, je n’arrive pas du tout à oublier ces minutes qui m’ont paru interminables. Ça a été brutal, il m’a fait mal, physiquement et moralement", décrit Delphine Damis-Fricourt. En parler publiquement est une forme de libération pour elle, mais pas seulement. Elle espère que la médiatisation de son témoignage permettra de faire avancer les choses. En tous cas, depuis trois jours, elle reçoit des témoignages identiques au sien par dizaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Delphine Damis-Fricourt 
Delphine Damis-Fricourt  (FRANCEINFO)