Paris : un homme en garde à vue après un casse à la voiture-bélier dans une boutique Valentino

Le suspect d'un braquage à la voiture-bélier dans une boutique Valentino du huitième arrondissement de Paris, a été repêché dans la Seine par la brigade fluviale alors qu'il tentait de fuir. Le butin a été intégralement retrouvé.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une boutique Valentino du 8e arrondissement de Paris victime d'un braquage à la voiture bélier, le 16 août 2022 (illustration). (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Un homme de 24 ans est en garde à vue mardi 16 août au matin après un casse à la voiture-bélier dans une boutique Valentino du huitième arrondissement de Paris, a appris franceinfo de sources concordantes.

L’homme est soupçonné d’avoir foncé à plusieurs reprises contre les portes du magasin de luxe vers 2 heures du matin dans la nuit de lundi à mardi, a raconté une source policière à franceinfo. Il a réussi à s’emparer de plusieurs articles avant de prendre la fuite dans sa voiture.

Le suspect a sauté dans la Seine pour échapper à la police

Les policiers l’ont repéré non loin de là, vers la place de l’Opéra. Le suspect a continué à avancer et a abandonné son véhicule sur la place de la Concorde. Il a alors volontairement sauté dans la Seine, selon cette même source. Mais il a rapidement été repêché par la brigade fluviale, interpellé et placé en garde à vue. Il est légèrement blessé.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "vol aggravé" et "refus d'obtempérer", a-t-il indiqué à franceinfo. La 1ère DPJ est saisie. Les enquêteurs estiment pour l'instant que le butin a été retrouvé intégralement, selon une source proche du dossier, mais la boutique doit encore faire la liste de ce qui lui a été dérobé. Le préjudice du vol est encore en cours d'évaluation mais, selon une source proche de l'enquête, une trentaine de sacs ont été retrouvés dans le véhicule. Les sacs Valentino se vendent à des prix allant de 1 000 euros et 3 500 euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.