Noyades : dans le Doubs, le danger méconnu des cours d’eau

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Noyades : dans le Doubs, le danger méconnu des cours d’eau
Article rédigé par France 3 - Région Bourgogne-Franche-Comté E. Rivallain, R. Poirot
France Télévisions
France 3
Si la canicule pousse à la baignade, attention : chaque année, plus de 1 000 personnes meurent par noyade. La prudence doit être de mise dans les cours d’eau non surveillés.

L’appel de l’eau semble évident sous les températures caniculaires. À Besançon (Doubs), dans l’après-midi du lundi 10 juillet, quelques baigneurs se sont baignés dans le Doubs. Chaque année, ils sont nombreux à sauter dans la rivière. Suffisamment pour que les Voies navigables de France (VNF) mettent en garde les plus audacieux. La municipalité, qui dit manquer de maîtres-nageurs, interdit également la baignade.

84 cas de noyades mortelles en France en 2022

À l’échelle du département, les pompiers ont quant à eux opté pour un message de prévention. "Pour nous, il y a une énorme problématique d’accessibilité de ces emplacements le long de la rivière. C’est-à-dire qu’il faut parfois marcher pendant plusieurs minutes, soit utiliser des moyens qui vont avancer lentement", explique le capitaine Yvon Stortz, du SDIS 25. En juin 2022, 84 cas de noyades mortelles ont été dénombrées en France. Un quart a eu lieu dans des cours d’eau non surveillés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.