Nîmes : plus d'un million de cigarettes de contrebande saisies

Un très gros réseau de contrebande a été démantelé le week-end dernier à Nîmes. La police a saisi plus d'un million de cigarettes qui devaient alimenter les commerces de la région.

Des cigarettes et des billets de banque, sur une table à Lille (Nord), le 17 juillet 2013.
Des cigarettes et des billets de banque, sur une table à Lille (Nord), le 17 juillet 2013. (DENIS CHARLET / AFP)

Un vaste réseau de contrebande a été démantelé le week-end dernier à Nîmes, rapporte France Bleu Gard Lozère mardi 21 mars. Les policiers ont saisi plus d'un million de cigarettes visiblement destinées à être écoulées dans des bars et des épiceries de cette région. Sept personnes ont été interpellées, trois ont d'ores et déjà été écrouées.

Nîmes, la plaque tournante du réseau

L'enquête, menée par l'antenne nîmoise du service régional de la police judiciaire (SRPJ), a duré plusieurs semaines, avant le coup de filet du week-end dernier.

Une camionnette avec une cargaison provenant de Pologne a été interceptée par les forces de l'ordre. Les cigarettes étaient en fait fabriquées en Biélorussie, transitaient ensuite par la Pologne avant d'arriver à Nîmes et d'être redistribuées dans la région. Selon les policiers, Nîmes était la plaque tournante de ce réseau. Dans la camionnette conduite par deux Polonais, les policiers ont trouvé 1 200 cartouches de cigarettes. Quatre mille autres cartouches ont été découvertes dans des box.

55 000 euros en liquide et trois lingots d'or

Ce trafic durait depuis au moins deux ans, à un rythme de deux voyages par mois entre la Pologne et Nîmes. Les cigarettes étaient ensuite revendues dans des commerces de la région, des bars, des épiceries et des magasins de cigarettes électroniques.

À la tête de ce réseau, un Nîmois, chez qui les policiers ont saisi une arme de poing, 55 000 euros en liquide et trois lingots d'or. "Nîmes était la plaque tournante de ce réseau. Ce trafic s'inscrit dans la grande criminalité organisée depuis les pays d'Europe de l'Est. C'est un réseau d'une très grande ampleur", a expliqué Erick Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

Trafic de cigarettes : les explications d'Erick Maurel, le procureur de la République de Nîmes
--'--
--'--