Moselle : des logements d'une résidence universitaire envahis par des punaises de lit

Plusieurs chambres de la cité universitaire du site du Saulcy à Metz (Moselle) sont touchées pas une invasion de punaises de lit, rapporte jeudi France Bleu Lorraine Nord.

Des bâtiments de la cité universitaire du site site du Saulcy, à Metz en Moselle.
Des bâtiments de la cité universitaire du site site du Saulcy, à Metz en Moselle. (GOOGLE STREET VIEW / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Des logements des résidences universitaires du site du Saulcy, à Metz, en Moselle, sont touchés par une invasion de punaises de lit, rapporte France Bleu Lorraine Nord, jeudi 16 novembre. Il y a une semaine, c'est le complexe cinématographique Kinépolis, à Thionville, qui avait dû fermer ses portes plusieurs jours après une invasion de punaises.

La chaleur en cause

Selon l'entreprise DKM Experts, spécialisée dans le traitement des nuisibles, cet envahissement est dû à la chaleur. "Nous avons l'habitude aujourd'hui de vivre dans des lieux bien chauffés. Entre 18° et 25°, c'est le terreau idéal pour que les punaises prolifèrent", a indiqué un responsable technique de cette société.

Les punaises de lit ont en effet besoin de peu pour survivre, selon cet expert : "Ce sont des insectes qui peuvent, après vous avoir mordu, ne plus se nourrir pendant 18 mois." Chaque femelle peut pondre "trois à quatre œufs chaque nuit".

"Moins d'une dizaine de cas déclarés"

Le problème est marginal, assure le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires de Metz. "Sur les 1 054 chambres que nous gérons à Metz, nous avons moins d'une dizaine de cas déclarés", a précisé Aurélie Combo, responsable des services santé et sécurité, à France Bleu Lorraine Nord. Au moment d'un emménagement ou d'un déménagement, un agent du Crous effectue un état des lieux. "La literie est changée à chaque départ et arrivée d'un étudiant", raconte la responsable.

Si, durant l'année, des nuisibles sont remarqués par un des locataires, celui-ci doit le signaler au Crous. L'étudiant doit alors effectuer un nettoyage des draps-matelas-coussins-rideaux à la vapeur (60°) ou les placer dans un lieu réfrigéré (-18°), comme un congélateur, pour se débarrasser des visiteurs dérangeants. "Si cela ne fonctionne pas, on fait appel en 48 heures à une société spécialisée qui utilisera des produits. Et tout cela est pris en charge par le Crous", a affirmé Aurélie Combo.