VIDEO. En Pologne, des milliers de personnes appellent à mettre fin à la haine après l'assassinat du maire de Gdansk

Le dimanche 13 janvier, le très populaire maire de Gdansk Pawel Adamowicz a été assassiné par un inconnu sur la scène d'un événement caritatif. Un geste d'une extrême violence qui a ému tout le pays.

BRUT

"C'est une violence qu'il n'y avait pas eu jusqu'à présent en Pologne", explique un habitant de Gdansk, ému. Le maire Gdansk Pawel Adamowicz a été brutalement poignardé alors qu'il tenait un discours lors d'un événement caritatif. Devant des milliers de personnes présentes pour l'occasion, l'agresseur a asséné 27 coups de couteau au maire. Le criminel désirait profiter de ce rassemblement pour clamer son innocence après sa sortie de prison.

Un hommage national

Cette tragédie a bousculé toute la Pologne, certains ont même proposé de donner leur sang avant que l'élu ne succombe. En effet, "les blessures ont été portées avec une telle fureur et étaient si larges qu'il n'a pas été possible de sauver Pawel Adamowicz", a annoncé avec désolation Aleksanda Dulkiewicz, maire adjointe de Gdansk.

Maire de la ville depuis 20 ans, la mort de l'homme politique a ému de nombreux citoyens qui n'ont pas hésité à manifester en silence pour lui rendre hommage. Les bougies et les fleurs qui jonchent les rues polonaises témoignent de la profonde considération qu'ont eu les habitants de Gdansk pour leur maire. "Je suis en colère, je suis triste. Cet homme collectait des fonds pour permettre de sauver des vies, des enfants. Et lui-même est mort", déplore une passante.

Le dimanche 13 janvier, le très populaire maire de Gdansk Paweł Adamowicz a été assassiné par un inconnu sur la scène d’un événement caritatif. Un geste d’une extrême violence qui a ému tout le pays.
Le dimanche 13 janvier, le très populaire maire de Gdansk Paweł Adamowicz a été assassiné par un inconnu sur la scène d’un événement caritatif. Un geste d’une extrême violence qui a ému tout le pays. (BRUT)