Un homme mis en examen et écroué après avoir avoué le meurtre d'une femme de 93 ans

Le suspect a laissé un mot sur la porte, faisant croire que la nonagénaire était "partie en vacances pour trois semaines".

Une voiture de police, photographiée dans le 4e arrondissement de Paris, le 25 mars 2019 / Image d\'illustration
Une voiture de police, photographiée dans le 4e arrondissement de Paris, le 25 mars 2019 / Image d'illustration (GILLES TARGAT / GILLES TARGAT)

L'homme de 57 ans suspecté d'avoir étranglé une nonagénaire à son domicile à La Tronche (Isère) a été mis en examen et écroué mercredi 31 juillet, selon le parquet de Grenoble.

Le corps de la vieille dame, âgée de 93 ans, avait été découvert le 25 juillet par la police, qui s'était rendue à son domicile après l'alerte d'un proche, étonné par un mot sur la porte de l'habitation, prétendument écrit par son occupante. Il indiquait qu'elle était partie en vacances "pour trois semaines" alors que ce proche n'en était nullement informé. Une fois entrés, les policiers avaient retrouvé le corps de la victime "sous une pile de vêtements", selon la même source.

Des achats avec le chéquier de la victime

Les investigations menées par l'antenne grenobloise de la police judiciaire de Lyon, saisie par le parquet grenoblois, avaient rapidement permis d'identifier le suspect, "vu à proximité du domicile" de la victime et "ayant procédé à des achats" avec le chéquier de cette dernière.

L'homme, déjà connu de la justice, avait été interpellé lundi soir et avait avoué en garde à vue avoir tué la vieille dame, qui "l'avait surpris en train de la cambrioler".

Le quinquagénaire a été présenté mercredi au juge d'instruction "pour meurtre sur personne vulnérable, vols, falsifications de chèques et usage", faits pour lesquels il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.