Tuerie de Chevaline : cinq ans après les faits, le mystère reste entier

La mort mystérieuse de toute une famille retrouvée dans une voiture à Chevaline (Haute-Savoie) reste toujours une énigme, cinq ans après les faits. 

France 3

Cinq ans plus tard, le mystère reste entier. Le 5 septembre 2012, une famille est retrouvée morte dans une voiture à Chevaline près d'Annecy (Haute-Savoie) par un touriste britannique. Au volant, un père de famille britannique d'origine irakienne, tué par balles. À l'arrière, son épouse et sa belle mère. À l'extérieur, un cycliste est lui aussi abattu. Seules survivantes, une fillette de 7 ans gravement blessée et une autre fillette découverte huit heures plus tard par les enquêteurs. Très vite, le cycliste est présenté comme une victime collatérale.

Plusieurs pistes infructueuses

L'enquête se tourne vers des querelles familiales puis les doutes se sont tournés sur la profession du père qui mettait au point des satellites. Aujourd'hui, le mystère reste entier malgré les moyens importants déployés pendant des mois. L'arme du crime est toujours activement recherchée, un ADN trouvé sur place n'a toujours pas été identifié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme pointe la ville de Chevaline (Haute-Savoie) sur une carte, là, où a eu lieu en 2012 les meurtres de trois touristes britanniques et d\'un cycliste.
Un homme pointe la ville de Chevaline (Haute-Savoie) sur une carte, là, où a eu lieu en 2012 les meurtres de trois touristes britanniques et d'un cycliste. (PHILIPPE MERLE / AFP)