DIRECT. Mort de Clément Méric : le procès reprend en présence des trois accusés

Trois hommes comparaissent à partir de mardi pour répondre de la mort du jeune militant antifasciste Clément Méric, le 5 juin 2013. Deux d'entre eux risquent jusqu'à vingt ans de prison.

Une manifestation en hommage à Clément Méric, le 2 juin 2018.
Une manifestation en hommage à Clément Méric, le 2 juin 2018. (LUCAS BARIOULET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une rencontre fortuite qui tourne à la bagarre mortelle. Trois hommes devaient être jugés à partir de mardi 4 septembre devant la cour d'assises de Paris pour répondre de la mort du jeune militant antifasciste Clément Méric, le 5 juin 2013. Mais l'un des prévenus, Samuel Dufour, ne s'est présenté, provoquant la suspension du procès jusqu'à 13h45. "Cette personne s'avère introuvable car elle est injoignable sur son téléphone portable", a indiqué le président.

 Une bagarre mortelle. Le 5 juin 2013, la rencontre d'un petit groupe de militants antifascistes et de skinheads proches du mouvement d'extrême droite Troisième voie lors d'une vente privée de vêtements, à Paris, tourne à la bagarre de rue. Frappé à plusieurs reprises au visage, Clément Méric, un étudiant en sciences politiques de 18 ans, s'effondre. Il décède le lendemain des suites d'une hémorragie cérébrale.

Dissolution de mouvements d'extrême droite. La mort de Clément Méric suscite une vive émotion et des manifestations dénonçant la violence de l'extrême droite. Le gouvernement socialiste décide en juillet 2013 de dissoudre Troisième voie ainsi que deux autres organisations, L'Œuvre française et les Jeunesses nationalistes révolutionnaires.

Trois accusés. Les principaux accusés, Esteban Morillo et Samuel Dufour, 25 ans tous les deux, devaient être jugés notamment pour coups mortels, aggravés par le fait qu'ils ont été infligés en réunion et avec une arme. Le troisième, Alexandre Eyraud, est lui accusé de faits de violences ayant entraîné une ITT inférieure ou égale à huit jours, là aussi aggravés par les mêmes circonstances. Ils encourent respectivement vingt et cinq ans de prison.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MERIC

16h34 : Bonjour @anonyme, un témoin convoqué doit obligatoirement se présenter à la cour, à moins d'avoir "un motif légitime". C'est ce qu'a invoqué Serge Ayoub, ancien leader du groupuscule d'extrême droite Troisième voie, qui a envoyé un certificat médical pour justifier son absence. Mais l'autre témoin (dont je n'ai pas le nom), qui est en vacances, pourrait en effet être sanctionné. "En cas d'absence sans motif légitime, le témoin risque une amende de 3 750 euros", selon le site Service-public.fr

16h27 : Bonjour, le témoin qui déclare ne pas pouvoir venir au procès car il est "en vacances" est-il passible de poursuites ? Suffit-il de se déclarer "en vacances" pour ne pas témoigner ? Merci de m'éclairer

15h05 : La cour voudrait entendre Serge Ayoub, ancien leader du groupuscule d'extrême droite, mais celui-ci s'est fait porter pâle. Un autre témoin qui faisait partie du groupe d'extrême droite le jour de la bagarre ne peut pas venir car il est "en vacances", rapportent les journalistes présents dans la salle d'audience.

15h02 : Les trois accusés sont présents, cet après-midi, au procès du meurtre de Clément Méric, militant antifasciste, en 2013. Samuel Dufour, absent ce matin, s'est expliqué : il a été arrêté par la police.

13h56 : Après un faux départ ce matin, le procès Méric reprend, en présence des trois accusés. Ils comparaissent pour répondre de la mort du jeune militant antifasciste Clément Méric, le 5 juin 2013. Deux d'entre eux risquent jusqu'à vingt ans de prison.

11h12 : Le procès des trois skinheads impliqués dans la mort de Clément Méric reprendra cet après-midi. Samuel Dufour, l'un des accusés a été retrouvé.

10h50 : Le procès de trois skinheads impliqués dans la mort de Clément Méric suspendu en l'absence d'un des accusés

10h37 : Le procès de trois skinheads impliqués dans la mort de Clément Méric prend du retard.

10h37 : On suit dans ce live le procès de trois skinheads impliqués dans la mort de Clément Méric. Mathilde Goupil suit pour franceinfo la première journée d'audience.

09h05 : Le procès de trois skinheads impliqués dans la mort de Clément Méric s'ouvre ce matin et pour deux semaines devant les assises de Paris. Mathilde Goupil suit pour franceinfo la première journée d'audience.

08h21 : Le 5 juin 2013, Clément Méric, un jeune militant antifasciste, est mort après avoir été frappé au visage par un groupe de skinheads. Après cinq ans d'enquête, trois d’entre eux sont jugés devant la cour d’assises de Paris ce matin et jusqu'au 14 septembre. Dans ce récit, je retrace le fil de cette journée.