Cet article date de plus de dix ans.

Meurtre d'Océane : un homme se présente aux gendarmes pour vérifier que ce n'est pas lui

Un jeune homme s'est présenté hier à la gendarmerie de Bellegarde dans le Gard, demandant à être soumis à des tests ADN pour vérifier qu'il n'était pas l'auteur du meurtre de la petite Océane. Peu avant, le septuagénaire gardé à vue avait été mis hors de cause.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Hier soir vers 22h30, un jeune homme, toxicomane, s'est présenté à la gendarmerie de Bellegarde. Il a expliqué qu'il souhaitait se soumettre a un prélèvement ADN pour vérifier qu'il n'était pas l'auteur du crime, sans pour autant s'accuser de l'avoir commis.

Il a semble-t-il expliqué que samedi soir, au moment de l'enlèvement et du meutre de la fillette, il était ivre et ne se souvient pas de ce qu'il a fait ce soir là.

Peu avant, l'homme de 73 ans gardé à vue depuis dimanche dans cette affaire avait été libéré. Ses empreintes ADN ne correspondent pas à celles retrouvées sur le corps de la petite fille de 8 ans. L'autopsie a révélé qu'elle avait été victime d'attouchements sexuels puis asphyxiée et poignardée à quatre reprises. L'enquête se poursuit.


Meurtre d'Océane (Gard) : un jeune homme demande à subir des tests ADN. Les précisions de Guillaume Roulland
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.