Cet article date de plus de neuf ans.

Menaces sur Internet : la justice ouvre une information judiciaire pour "fausse information"

Le parquet de Strasbourg annonce mardi l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "communication ou divulgation de fausse information, dans le but de faire croire que des homicides vont être commis". Vendredi dernier, une menace de tuerie contre un établissement scolaire a été diffusée sur Internet. Des centaines de policiers ont été déployés devant les établissements du Bas-Rhin, mais l'auteur de la menace reste introuvable.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

S'agit-il d'un canular ? Le parquet de Strasbourg se pose la question, et vient donc d'ouvrir une information judiciaire contre X pour "communication ou divulgation de fausse information ". Depuis vendredi, et la diffusion sur Internet de menaces de fusillade dans un lycée du Bas-Rhin, les forces de police sont sur les dents, des centaines d'agents sont mobilisés devant les lycées du département.

Mais depuis vendredi, l'auteur des menaces n'a pas pu être identifié. Deux frères ont été arrêtés puis relâchés en Bourgogne samedi. Un autre jeune homme a été interpellé dimanche et libéré lundi. 

Passible de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende

"Dans l'affaire des menaces proférées sur un site internet contre un  établissement scolaire alsacien non déterminé, une information judiciaire contre X... est ouverte ce jour, du chef de communication ou divulgation de fausse information, dans le but de faire croire que des homicides vont être  commis ", a annoncé le procureur de Strasbourg Michel Senthille mardi dans un communiqué. La diffusion d'un tel canular est passible de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.