Manche : le témoignage du maire de Saint-Côme-du-Mont, agressé à son domicile

Publié Mis à jour
Manche : le témoignage du maire de Saint-Côme-du-Mont, agressé à son domicile
Article rédigé par
P.-Y. Salique, S. Le Pape, M. Saint Jours, E. Fromentin - France 3
France Télévisions

Le maire de Saint-Côme-du-Mont (Manche) a été la cible d'agresseurs à son domicile, dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 décembre. La raison pourrait être son soutien à Emmanuel Macron. Les équipes de France Télévisions ont recueilli son témoignage. 

À Saint-Côme-du-Mont (Manche), la maison du maire est intacte, mais le garage garde les traces de l'incendie : deux voitures ont brûlé dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 décembre. C'est une explosion qui a réveillé Bernard Denis. "Quand je suis arrivée dans la salle de bain, j'ai vu de la lumière rouge qui était dehors, donc j'ai regardé, et j'ai tout de suite vu qu'il y avait le feu dans les voitures", raconte ce dernier. Au petit matin, il a ensuite découvert deux tags sur son mur : "Le maire soutient Macron" et "Zemmour président"

Deux députés reçoivent des menaces de mort

La nouvelle maison de Bernard Denis, en construction, a également été incendiée. Pas de quoi le décourager. "Je suis une tête de lard, donc je ne m'arrêterai pas de travailler pour ma commune", confie l'édile MoDem. Au niveau national, il envisage toutefois d'être "un peu plus discret" afin de "protéger [s]a famille". Suite à l'agression, Bernard Denis a reçu de nombreux messages de soutien, dont celui du ministre de l'Intérieur. Ces derniers jours, deux députés En Marche, du Calvados et de la Manche, ont reçu des menaces de morts qu'ils ont rendues publiques. "Jamais ce type de messages ne m'empêchera de m'engager", assure Bertrand Sorre, député (LREM) de la Manche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.