Loiret : une enquête préliminaire ouverte pour prise illégale d'intérêts à l'agglomération de Montargis

L'agglomération louait des appartements à une société dont le président de la collectivité est actionnaire.

Montargis, dans le département du Loiret, en région Centre-Val de Loire.
Montargis, dans le département du Loiret, en région Centre-Val de Loire. (GOOGLE MAPS)

Une enquête préliminaire contre X pour prise illégale d'intérêt est ouverte par le parquet de Montargis, révèle vendredi 23 octobre France Bleu Orléans. L'enquête porte sur la location d'appartements pour le compte de la collectivité par le président de l'agglomération montargoise, alors que ces logements appartiennent à une entreprise dont il est actionnaire. Frank Supplisson doit prochainement être entendu par la division économique et financière de la direction interrégionale de la police judiciaire d'Orléans. L'élu plaide la "maladresse".

"Une maladresse", plaide l'élu

L'affaire avait été révélée cet été par un blogueur de Montargis : le président de l'agglomération montargoise et rives du Loing (AME) avait pris la décision, en vertu d'une délégation du conseil d'administration, de louer trois appartements dans le centre-ville de Montargis pour 450 euros par mois chacun à la SARL Le Bon Gîte. Mais Frank Supplisson détient 20% des parts de cette société. "C’est une prise illégale d’intérêt, pure et simple", avait alors dénoncé le blogueur, Gilles Ducoudré.

Ces logements étaient mis à disposition de jeunes médecins prêts à s'installer dans l'agglomération de Montargis, aux frais de l'agglomération, pour faire face au problème de désert médical. "Nous avons laissé les médecins décider de l'appartement qu'ils voulaient occuper, et j’ai validé la décision comme il m’était permis par ma délégation", se justifie l'élu. "C’est une maladresse", concède-t-il à France Bleu Orléans.