Cet article date de plus de dix ans.

Légion d'honneur et médaille militaire pour les soldats victimes de Merah

C'est une des traditions du Nouvel An : la promotion civile de la Légion d'Honneur compte cette année 681 personnes. Parmi elles, les sportifs médaillés aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres, et les militaires victimes de Mohamed Merah.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Ils avaient déjà une médaille olympique, depuis l'été dernier. Ils ont aussi, depuis aujourd'hui, un grade dans la Légion d'Honneur : 87 sportifs français font partie de la traditionnelle promotion du 1er janvier. Les nageurs Florent Manaudou, Yannick Agnel, Camille Muffat ou le judoka Teddy Riner sont ainsi faits chevaliers.
Le kayakiste Tony Estanguet (triple champion olympique) est élevé au rang d'officier de la Légion d'Honneur, comme l'athlète handisport Assia El Hannouni, double médaillée d'or à Londres en 200 et 400 mètres.

Parmi les autres personnalités distinguées cette année : le prix Nobel de physique 2012 Serge Haroche, l'ancien PDG de Renault Louis Schweitzer, l'ex Haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, le dessinateur Jacques Tardi ou encore l'acteur Jean-Pierre Léaud.

Les militaires victimes de Mohamed Merah honorés

Les trois militaires tués en mars 2012 par Mohamed Merah ont été nommés chevaliers dans l'ordre de la Légion d'honneur. Ces trois parachutistes (le caporal-chef Abel Chennouf, le caporal Mohamed
Legouad et l'adjudant Imad Ibn Ziaten) avaient été les trois premières
victimes de Merah.
Le gouvernement avait adopté fin 2012 un décret modifiant le Code de la Légion d'honneur pour permettre l'attribution de cette distinction à titre posthume.

Le caporal Loïc Liber, grièvement blessé par Merah à Montauban, a quant à lui été décoré de la médaille militaire. Le décret est paru ce mardi au Journal Officiel.

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.